Relation musicien/luthier

Les musiciens qui me commandent un instrument, en général, connaissent déjà mon travail pour en avoir essayé un ou en avoir entendu en concert. Il est important pour moi de les rencontrer, de les entendre jouer, si possible en situation, répétition ou concert afin de cerner leur recherche, et, si cela m'est possible d'y répondre.


Il m'est très difficile de travailler pour une personne que je ne connais pas, aussi, entre le jour où un musicien me commande un instrument et le jour où j'en commence la construction, je m'arrange pour le rencontrer, lui en faire essayer un ou plusieurs, analyser cet essai, l'écouter en concert ou sur disque.


Je ne fais pas seulement un type de violon, alto ou violoncelle, j'ai gardé de mes années de restauration l'habitude de m'adapter à la demande de mes clients, cette malléabilité me semble importante dans cette relation complexe et passionnante musicien/luthier.

Alto, dans le style de Carlo Antonio Testore


Alto (41,9cm), inspiré de Pellegrino di Zanetto (Brescia, XVIème siècle)





Note : il suffit de passer la souris sur les photos pour découvrir en détail mes instruments.